02.10.2013Achat des Gripen suédois : nouvelles pistes pour les PME du Valais

3,2 milliards de francs pour 22 "Jas Gripen", -10ème version – prévue pour 2018, année de livraison.

C'est l'enveloppe que le Parlement a confiée au Conseil fédéral pour renouveler la flotte des avions de combats de l'armée. De quoi renforcer les liens économiques entre la Suède et la Suisse, qui s'est d'ailleurs concrétisée ce matin à Sion, par une rencontre entre les représentants de Saab, constructeur du Gripen, et une poignée de patrons de PME valaisannes. Pour l'heure, le contrat n'est pas formellement signé. Il pourrait d'ailleurs encore donner lieu à un référendum brandi par la gauche et les Verts avec issue devant le peuple.


 "Le contrat n'est pas entre Saab et la Suisse mais entre la Suisse et la Suède. C'est donc pour nous difficile de commenter cette procédure" concède Magnus Karlsson directeur marketing du groupe Saab (interview ci-dessous). Dans tous les cas de figure et quelle que soit la suite politique au dossier, la recherche de partenaires helvétiques pour ces mesures compensatoires est déjà bien engagée. Une centaine d'entreprises ont décoché jusqu'ici des contrats pour 250 millions de francs.

 

Une opportunité pour les entreprises valaisannes

Cette rencontre a en tous les cas permis de préciser la teneur de ces mesures compensatoires. En fait, le registre de l'aéronautique (collaboration directe pour les Gripen) ne pèsera que le 10ème de l'ensemble. La quasi-totalité des registres industriels sont ouverts pour ces négociations de contrats, soit l'éventail des activités assurées par Saab ou ses fournisseurs. "Cette présentation m'a conforté dans le fait que nous avons éventuellement un rôle à jouer dans cette entreprise" a réagi Xavier de Preux, co-directeur de la société sierroise Reco Mecanique SA. Pour Grégoire Iten, président de l'union des industriels valaisans, "Cette ouverture ne peut que réjouir les PME du canton". Comme les contrats ne dépendront pas de la seule certification "aéronautique" peu décrochée en Valais, les champs sont ouverts pour des entreprises actives dans bon nombre de domaines.
 "Tout reste à faire" estime Jean-Daniel Antille, responsable de l'Antenne Région Valais romand instigatrice de la rencontre. La signature passe en effet d'abord par un contact avec les représentants de  Saab à Berne.

Source : Rhône FM
Journaliste: Christian Hermann
 

En savoir plus :

Article du Journal de Sion N°241 d'Hervé Lochmatter

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16
F. +4127 720 60 18

www.regionvalaisromand.ch