19.08.2019Des entreprises valaisannes ouvrent les sentiers à l’e-bike

En réunissant des firmes et institutions du canton, le Verbier E-Bike Festival démocratise la pratique du vélo électrique de montagne.

La première édition de l’E-Bike Festival de Verbier a témoigné d’une double ambition : celle de faire découvrir les sensations du vélo électrique aux amateurs et celle de satisfaire les besoins d’innovation du public averti. A la croisée des chemins, la HES-SO, l’entreprise de services industriels du val de Bagne Altis et la start-up sierroise Bed’n’Ride s’associent pour proposer une pratique de l’e-bike à la carte. L’objectif ? Offrir plus de confort et de sécurité tout en soutenant le développement durable.

Tout est parti d’un constat : «Un utilisateur d’e-bike a deux principales préoccupations: l’autonomie de sa batterie et identifier les lieux où il peut rouler», explique Baptiste Roduit, fondateur de Bed’n’Ride. «Tout pratiquant qui arrive dans une nouvelle région et qui souhaite découvrir de nouveaux itinéraires a besoin de savoir si le chemin sur lequel il s’engage est adapté à son niveau.»

Dans ce but, la start-up a créé Guidos, un compagnon virtuel pour un parcours à la carte, qui identifie le niveau de l’utilisateur, définit les particularités du tour (durée, type de terrain, distance, dénivelé), met en évidence des points d’intérêt (lieux de restauration où déguster des produits du terroir, panoramas à ne pas manquer, magasins de sport où être dépanné en cas de besoin), et localise les bornes de recharge les plus proches. «On propose ainsi une véritable expérience, qui dépasse la simple sortie à vélo.» De plus, tous les tours proposés par l’application portent la mention «expert check», «c’est-à-dire qu’ils sont validés par des guides locaux ou des pratiquants aguerris de la région.»

Bagnes répond à l’offre de Sierre

Pour l’heure, ce système n’est disponible qu’auprès des magasins de location de vélos électriques. Une telle offre existe déjà dans la région sierroise (l’application Energy Bike District propose 36 parcours et un réseau de 15 bornes de recharge). Elle est également disponible à Verbier, depuis la fin du festival. «Nous travaillons sur le développement de bornes dans le territoire des communes de Bagnes et de Vollèges depuis 2018», explique Blaise Lovisa, chef produits Energie chez Altis. «Grâce au système GPS de Guidos, que l’on peut fixer sur le guidon de son vélo, il est à présent possible de localiser ces bornes de recharge sans interrompre sa progression.»

Batteries plus petites, recharges plus rapides

De son côté, la HES-SO a travaillé sur le temps de recharge. «Les fabricants proposent aujourd’hui des batteries toujours plus grosses, pour avoir plus d’autonomie», affirme Nicolas Jordan, collaborateur scientifique. «Notre idée est d’avancer avec des batteries plus petites qu’on recharge plus souvent. Elles permettent d’alléger le matériel et de se rapprocher du vélo traditionnel.» Le prototype n’est pour l’heure compatible qu’avec une seule marque, même si une compatibilité universelle est visée. Rechargeable à la fois en charge lente à la maison et en charge rapide sur les bornes en pleine nature, elle permet de passer d’une durée de charge de quatre heures à trente minutes grâce, notamment, à une alimentation par panneaux photovoltaïques. Des innovations enthousiasmantes pour le coureur cycliste Steve Morabito: «La HES-SO est une institution cantonale aux compétences internationales. Ce serait très intéressant de développer un tel système dans l’ensemble du Valais. On peut ainsi sortir de sa région et pédaler à Verbier, le lendemain à Crans-Montana, le surlendemain dans le Haut-Valais.» Le président de la Fédération cycliste valaisanne expérimente l’e-bike depuis quatre ans: «Grâce au développement de la batterie électrique, je peux rouler avec des gens de tout niveau, ce qui élargit le terrain de jeu.»

Une première édition «historique»

La première édition du Verbier E-Bike Festival a rencontré un joli succès. Proposant de nombreuses activités du 14 au 18 août derniers, comme des tests de VTT électriques sur des parcours tracés pour l’occasion, la station bagnarde, qui attendait une affluence de 2'000 personnes, peut se targuer d’en avoir accueilli 3'250. Vingt-sept nationalités ont répondu à l’appel, de 2 à 89ans! Spécialistes et amateurs se sont retrouvés autour de trente stands de marques. «C’est une édition historique, car c’est le début d’une longue série d’événements qui vont être phares pour la station, la région et le Valais», se réjouit Nicolas Hale-Woods, fondateur du Verbier E-bike Festival. «Au-delà des chiffres, il y a un sentiment de grosse satisfaction de la part de tous: les participants, les marques, les commerçants, ainsi que les gens de la région. Je reviens à l’instant de deux petits tours, où j’ai croisé beaucoup de piétons et on s’est dit bonjour sans animosité; c’est bon de voir ça.» Une deuxième édition est d’ores et déjà assurée. Elle aura lieu du 13 au 16 août 2020.

Source : Le Nouvelliste, Estelle Baur, 18.08.2019
Illustration : Agence Sport Center, Le Nouvelliste, 18.08.2019

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16

www.regionvalaisromand.ch