15.07.2014EVOLENE - Une dynamique se met en route

La politique globale à l'horizon 2025 et axée sur le tourisme a été validée formellement par le canton.

A la fin du mois de juin, le canton du Valais a validé le plan stratégique de la commune d'Evolène. Il s'agit là d'une validation formelle de la part de l'Etat qui va changer l'approche de la commune. "Désormais, Evolène peut prétendre à des prêts sans intérêt (NPR) concernant ses infrastructures et équipements de base. Chaque demande sera bien entendu étudiée, mais c'est un bel avancement qui devrait permettre à des projets concrets d'éclore", explique Mathieu Pernet, membre de la direction à l'Antenne Région Valais romand, qui a fait le lien entre les exigences cantonales et la volonté communale. C'est dû à son statut de commune à problématiques spécifiques de régions de montagne (PSRM) que la commune a établi cette stratégie. Avec Mont-Noble, qui a obtenu cette validation formelle en même temps, Evolène fait figure de pionnière en Valais romand. La politique touristique à l'horizon 2025 ayant été désignée comme instrument pour la mise en oeuvre des projets, la commune peut désormais agir.

Matière première à exploiter
"Nous possédons la matière première. Il nous a manqué jusqu'à aujourd'hui les moyens pour la transformer en produits touristiques à valeur ajoutée. Mais avec ces prêts potentiels de l'Etat, nous pouvons avoir de vrais projets", explique Serge Gaudin, conseiller communal chargé du dossier. Pour la commune et toutes les personnes qui se sont penchées sur le projet, il faut développer le patrimoine culturel (patois, carnaval, folklore) et le patrimoine naturel (chemins pédestres et activités autour des glaciers en tant que produits rares). "Il y a une vraie dynamique au sein de la commune pour la vision à moyen terme. La population et tous les acteurs concernés par le tourisme veulent trouver des solutions pour que la situation s'améliore." Le plan d'action comprend une meilleure répartition des responsabilités entre la commission de l'économie et Evolène Région Tourisme (ERT).

Des actions concrètes
Evolène n'a pas attendu la validation formelle du canton pour entreprendre des projets. "Une planification énergétique territoriale se réalise actuellement, tout comme un travail sur la mobilité dans toute la commune. Une incitation à la location des résidences secondaires est en place depuis le début de l'année. Nous venons aussi d'inaugurer une place de jeu à La Sage qui a coûté 40 000 francs."

Concernant le financement du tourisme, la commission communale a déjà planché sur des options possibles pour l'avenir. "Aujourd'hui, il n'y a plus de plafond pour les taxes de séjour. Nous envisageons de nous adapter aux stations alentour", relève Serge Gaudin. La commune pense aussi à une taxe forfaitaire obligatoire pour les propriétaire de résidences secondaires. "Nous étudions également la possibilité d'une taxe sur la promotion touristique qui toucherait tous les acteurs établis sur la commune." La commission estime que ces changements pourraient augmenter le budget de 400 000 francs, le passant de 550 000 à 950 000 francs.

Accord avec l'IUKB
Si une partie de ces projets ne sont pour l'heure que des idées, la commune va bénéficier d'un soutien de poids dès le mois de septembre prochain, afin de les concrétiser. En effet, les étudiants du master en tourisme de l'Institut universitaire Kurt Bösch (IUKB) de Bramois vont se pencher sur le cas évolénard durant tout leur troisième semestre. "Ils auront pour tâche d'assurer le suivi et d'effectuer une évaluation de la politique mise en place depuis plusieurs années", relate Anne-Sophie Fioretto, directrice du bureau Pacte3F, chargé de la coordination. Ce partenariat permettra une vision nouvelle sur les actions entreprises et sur les réflexions à venir. "Ce regard extérieur est une belle occasion pour la commune qui pourra, si nécessaire, réajuster ses priorités." Si cette collaboration devait s'avérer gagnante-gagnante, elle pourrait être reconduite dans les prochaines années.  

Mont-Noble également
La commune de Mont-Noble a elle déposé un dossier sur les stratégies et les visions de 2015 à 2025. Il se penche sur les grands axes économiques, touristiques et de développement durable. Il a également été validé par le canton dernièrement et lui permet de bénéficier de crédits NPR. "Les sept conseillers ont travaillé avec la HES-SO et nous sommes parvenus à un projet qui a été accepté à l'unanimité", explique Bernard Bruttin, président de la commune. Les stratégies et la vision seront présentées aux citoyens en octobre prochain.


Un projet qui ne date pas d'hier
Le travail sur le plan de développement territorial et touristique avait été amorcé en 2006, puis repris en 2010 sous l'impulsion du président Damien Métrailler. Depuis cette date, beaucoup de choses ont été réalisées pour que ce projet arrive jusque dans les mains du Conseil d'Etat. Quatre grandes problématiques étaient d'abord ressorties, à savoir le tourisme, l'hébergement, l'aménagement et les remontées mécaniques. Des groupes de travail composés de personnalités politiques et anonymes de la commune se sont réunis pour en discuter. Lors de ces ateliers participatifs, les discussions ont abouti à l'instrument "Politique touristique Evolène 2025" qui comprend 6 idées forces, 22 objectifs et 68 mesures. C'est sur cet instrument que les Evolénards vont se baser pour les projets futurs qui ne manquent pas, autant pour le tourisme hivernal que pour les autres saisons.

Source : Le Nouvelliste du 15.07.14
Crédit photographique : Le Nouvelliste

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16
F. +4127 720 60 18

www.regionvalaisromand.ch