28.02.2013Port-Valais - Les bases de l'hôtel sont posées

Les citoyens acceptent de mettre à disposition d'investisseurs une surface de 12'000 à 15'000 mètres carrés dans l'ancien secteur BTR à travers un droit de superficie.

«La commune a un besoin urgent d'hôtel, notamment en lien avec son complexe sportif, l'un des plus beaux du canton», indique Pierre Zoppelletto.

«Actuellement, il n'y a pas suffisamment de lits pour loger sur notre territoire toutes les équipes qui l'utilisent. Des promoteurs sont intéressés à construire un établissement sur l'ancienne zone BTR. Cent chambres, de type Ibis 3 étoiles, sont évoquées. S'y ajouteraient un restaurant gastronomique, une brasserie, un bar, des salles de conférence, un centre wellness avec sauna et piscine et une centaine de places de parc.»

Mardi soir, le président de Port-Valais a demandé aux nombreux citoyens réunis en assemblée primaire s'ils préféraient mettre à disposition le terrain via une vente ou à travers un droit distinct de superficie. «Pour avoir une idée des fonds à engager, les investisseurs doivent avoir la réponse à cette question. Le Conseil penche pour la première option, qui générera une rentrée d'argent immédiate.»

Dès la discussion ouverte, l'assemblée se montre plutôt favorable à la seconde solution. «Un droit de superficie ne permettrait-il pas aux autorités de garder un œil sur ce qui sera construit ?» «Avec ce mode de faire, n'est-il pas aussi plus simple d'attirer rapidement des investisseurs ?»

Présent dans l'assistance, Hervé Fournier, de l'Antenne Régions Valais romand, détaille: «Le canton soutient la création de lits touristiques. Il est évident qu'un hôtel peut fonctionner à Port-Valais. L'attrait naît aussi de la proximité de Montreux et du manque de trois étoiles dans la région. Mais les investisseurs sont très prudents. Une étude financière de rendement pointue sera engagée. Pour que le projet se fasse, elle devra montrer qu'il est viable.»

Dès 2014?
A l'heure du vote, 111 voix optent pour le droit de superficie, contre 70 pour la vente. «Je vais contacter les promoteurs pour les informer de ce choix», annonce Pierre Zoppelleto. Qui espère pouvoir revenir en juin devant l'assemblée primaire présenter le projet finalisé. «Si la construction démarre cet automne, elle pourrait être terminée pour fin 2014, début 2015».

La zone industrielle sera étendue de 20000 m2

Le Législatif a aussi approuvé mardi trois changements de zone, présentés par l'urbaniste Sandra Priod Dayer. «Le plan de zone de Port-Valais date de 1995. Depuis, la commune a changé, de même que ses besoins. Ces modifications visent à s'y adapter. Toutes les coordinations possibles avec le Service de développement territorial ont été effectuées.»

A une très large majorité, les citoyens ont accepté d'étendre la zone industrielle aux Belles Truches d'environ 20000 m. La Municipalité entend y attirer de nouvelles entreprises pour créer des emplois. Ils ont aussi avalisé diverses mises en conformité du sol au Remonfin-Clos de la Rive. Enfin, ils ont réaffecté en zone mixte le secteur de la Lanche, près des écoles, où la commune entend développer des logements et des infrastructures d'intérêt public.

A noter qu'en début de séance, l'assemblée primaire a soutenu à l'unanimité le budget 2013, qui prévoit une marge d'autofinancement de 1,94 million de francs pour 1,2 million d'investissements nets.  

 

Source et photo : Le Nouvelliste du 28.02.13

Journaliste : Nicolas Maury

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16
F. +4127 720 60 18

www.regionvalaisromand.ch