13.06.2016« Portrait de créateur » : à Charrat

Stéphanie Krieger avait le souhait de faire partager sa philosophie de vie à travers son projet d’entreprise. Avec l’ouverture de la première escape room de sa société en Valais, la jeune entrepreneuse et ses associés accueillent les visiteurs dans leur animation de loisirs.

Stéphanie Krieger
Fondatrice du concept HouseTrap, Escape Room
Activité de loisirs
HouseTrap, Charrat

Ouvert en mars 2016
Entretien-conseil en décembre 2015


Comment avez-vous eu l’idée de l’entreprise ?
J’ai vécu l’expérience d’une escape room à l’étranger. J’ai aimé le fait que cette activité réunisse les gens dans un monde individualiste. Le fait qu’ensemble on réussit m’a particulièrement séduite. L’escape room rassemble ces éléments dans une activité de loisirs en incitant les participants à résoudre ensemble les énigmes qui leur permettront de s’échapper de la pièce qui les retient prisonniers. J’ai toujours eu l’idée et la volonté de créer mon entreprise. Mais pas seule. J’apprécie le travail en équipe. J’en ai donc parlé à mes deux associés, Benoît et Guillaume Eberlé, ils ont été séduits. Ce projet correspondait ainsi à ma personnalité. Travailler sur le loisir en soi me plaisait.

De l’idée à la réalisation, combien de temps s’est écoulé ?
Cela a été rapide. De l’ébauche de l’idée en septembre 2015 à l’ouverture en mars 2016, cinq mois se sont écoulés.

Quelle a été l’étape clé à la réussite de votre projet ?
Le travail d’équipe. Car le fait de travailler avec les bonnes personnes qui ont les bonnes compétences a permis la mise en route du projet. Sans la collaboration de mes associés qui amènent à l’entreprise les compétences techniques et informatiques, cela aurait été plus difficile. Les associations ne sont pas toujours aisées, cependant elles peuvent être réellement utiles et rendre un projet réalisable. Le plus difficile est de trouver comment communiquer ensemble de la meilleure manière possible. Mais d’une fois que cela est atteint et que la vision devient commune, tout est possible ! J’aime cette formule : « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

Quels ont été les soutiens nécessaires, stimulants, réconfortants ?
L’entourage proche a été un soutien, ainsi que l’équipe qui est à mes côtés. A l’initiative du projet, le soutien d’une entreprise dans mon canton d’origine de Fribourg a été précieux. Ainsi que les professionnels qui m’ont entourée et qui proposent leur service gratuitement aux entrepreneurs, tels que l’Antenne Région Valais romand ou les autres partenaires Business Valais. J’ai eu plusieurs entretiens-conseils avec l’Antenne Région Valais romand. La partie du business-plan que j’ai revue avec le soutien proposé m’a beaucoup servi. Ce sont des acteurs utiles pour le lancement du projet, et auprès desquels je me référerai pour les étapes du développement de l’entreprise.

Etre ou devenir entrepreneur ?
Etre entrepreneur ! On a cet esprit où l’on a envie de gérer, faire quelque chose, penser, développer, créer. On peut s’améliorer, mais je pense que l’on est entrepreneur ou on ne l’est pas. Cette voie me permet également de partager ma philosophie au plus grand nombre, autant du côté de mes clients que de celui de l’équipe qui travaille pour l’entreprise. L’enjeu, au-delà de la bonne gestion du projet, est de créer une bonne ambiance et des conditions qui favorisent l’expansion des employés. Proposer du win-win pour tous.


Propos recueillis par l’Antenne Région Valais romand le 7 avril 2016

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16
F. +4127 720 60 18

www.regionvalaisromand.ch