04.12.2017« PORTRAIT DE CREATEUR » : à Collombey

Soucieuse d’offrir à toutes et tous des soins de beauté de qualité à prix concurrentiel ainsi que de réunir plusieurs prestations en un lieu (coiffure, massage, onglerie, pédicure, maquillage, épilation, etc.), Franche Bernard innove dans le domaine de l’esthétisme. Avec son premier institut Soleil, elle emploie déjà 5 personnes polyvalentes.

Franche Eliote Bernard
Instituts Soleil
Afro-White Swiss Sàrl, Collombey                                                                                

Ouvert en février 2015
Entretien-conseil en août 2013

Comment avez-vous eu l’idée de l’entreprise ?
Par rapport à mon vécu. Lorsque je suis arrivée en Suisse, j’ai eu de la difficulté à trouver un coiffeur adapté à ma texture de cheveux. J’avais aussi remarqué qu’il n’y avait que très peu de prestations proposées dans un même institut. J’ai donc souhaité combler cette lacune en apportant sur le marché un concept unique qui respecte la diversité de notre population mixte actuelle avec un bon rapport qualité-prix. A ma connaissance, je suis la seule en suisse à le faire. Dès le départ, j’ai cru en mon projet et je n’ai pas hésité.

De l’idée à la réalisation, combien de temps s’est écoulé ?
Environ 3 ans ! J'ai toujours eu envie d’être indépendante. Après la naissance de mon fils, j’avais envie de faire quelque chose qui me plaît dans le domaine de la coiffure et l'esthétique. Dans mon pays d’origine, au Cameroun, j’exerçais déjà comme coiffeuse. Par la suite, en Suisse, je me suis perfectionnée, aussi dans les soins esthétiques. Lorsque j’ai eu l’idée, il m’a fallu du temps pour réunir les fonds. J’ai travaillé dur en cumulant 2 emplois pour y arriver. Bien que j’aie trouvé le local aussi très rapidement, il a fallu plus de deux ans pour attendre la fin de construction du centre commercial. Puis, attendre encore 6 mois pour l’aménagement du lieu. J’ai profité de ce temps pour me former dans l’entrepreneuriat ainsi que pour peaufiner mon business plan, notamment l’étude de marché. Toute cette attente m’a aussi été très favorable. A force de voir la publicité, ma clientèle était aussi impatiente de découvrir l’institut.

Quelle a été l’étape clé à la réussite de votre projet ?
Il y a 3 étapes pour la réussite d’un tel projet : l’étape du financement, de l’administratif et du démarrage. Si j’en rate une, il n’y a rien qui fonctionne. S’il n’y a pas de fond, il n’y a pas de projet. Si l'on n’entreprend pas les démarches administratives et si l'on ne les suit pas, on se fait vite rattraper. Si on loupe son démarrage, on coule. Un bon démarrage est essentiel pour garantir une clientèle de base. Une mauvaise publicité peut vite être catastrophique !

Quels ont été les soutiens nécessaires, stimulants, réconfortants ?
Au début, au vu des investissements et du risque financier, mon entourage était très frileux. Sur le moment, je ne comprenais pas et ne voulais pas l’entendre. Maintenant, avec du recul, j’ai un autre regard… . Heureusement que l’on oublie vite, car je ne suis pas sûre que je me serais engagée dans cette voie avec toutes les difficultés que j’ai rencontrées au début. Au niveau administratif, j’ai été soulagée, entre autres, grâce au soutien reçu de l’Antenne Région Valais romand qui m’a expliqué les démarches et procédures à suivre. Pour la création en elle-même, j’ai aussi fait appel à un organisme privé, payant, qui par son suivi a pu me prémunir de plusieurs difficultés.

Etre ou devenir entrepreneur ?
N’importe qui peut être entrepreneur. Grâce au projet que l’on porte, on est capable de trouver une force intérieure qui nous permet de faire face à beaucoup de choses. Le fait d’en parler autour de soi oblige aussi à aller de l’avant du fait que tout le monde s’intéresse et demande des nouvelles. Lorsque l’on a une idée qui tient la route, il est primordial de bien s’entourer, d’être conseillé. On va en terre inconnue où il faut faire ses preuves. Cela demande beaucoup de travail, mais cela en vaut la peine. Au final, c’est pour soi !

 

Propos recueillis par l’Antenne Région Valais romand le 2 août 2017.

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16
F. +4127 720 60 18

www.regionvalaisromand.ch