30.01.2017« PORTRAIT DE CREATEUR », à Val-d’Illiez

CHAQUE TROIS SEMAINES, DECOUVREZ UN NOUVEL ENTREPRENEUR.

Après plusieurs années d’expérience culinaire à travers le monde, Giordano Minari a rejoint sa famille à Val-d’Illiez où il y a déposé son sac. Tessinois d’origine, il régale depuis 2015 les enfants des crèche et UAPE de la commune avec des repas originaux faisant la part belle aux produits frais et de saison.

Giordano Minari
Cuisinier sur place aux crèche et UAPE de Val-d’Illiez
Amifood, Val-d’Illiez                                

Ouvert en février 2015
Entretien-conseil en octobre 2014

Comment avez-vous eu l’idée de l’entreprise ?
Mon parcours a été fait de plusieurs expériences. Après mes études de photographie et quelques années de pratique, j’ai rejoint l’entreprise de mon père dans la fourniture de pièces industrielles au Tessin. En parallèle, j’avais développé avec un ami passionné de cuisine comme moi, un petit service traiteur à domicile. Avec cet ami, nous avons par la suite rejoint le Venezuela où nous avons exploité notre propre restaurant sur une plage durant plusieurs années. De retour au pays, ces précédentes expériences comme entrepreneur m’ont encouragé à poursuivre dans cette voie.
Un mercredi, j’étais en charge de recevoir, pour le repas de midi, mon neveu et quelques amis à lui. De leurs commentaires sur le contenu de leur assiette à la cantine m’est venue l’idée de proposer mes services aux structures d’accueil communales. J’avais envie de transmettre ma vision naturelle de la cuisine et ma passion pour les bons produits à ces jeunes enfants. Aujourd’hui, je prépare en moyenne une cinquantaine de plats par midi, avec le label de la Fourchette verte. Et même le personnel enseignant de l’école commence à me passer commande.

De l’idée à la réalisation, combien de temps s’est écoulé ?
Pour mettre en place toutes les démarches, quelques mois se sont écoulés. J’ai commencé mon projet en octobre 2014 et j’ai confectionné les premiers repas le 2 février 2015. J’ai monté mon projet que j’ai présenté au Conseil communal, élaboré mon budget, fait les démarches nécessaires pour l’enregistrement de l’entreprise et les autorisations d’exploiter. J’ai passé l’examen de la patente, les choses étaient assez logiques avec mon expérience.

Quelle a été l’étape clé à la réussite de votre projet ?
L’étape clé a été d’obtenir le soutien de la commune de Val-d’Illiez qui a cru en mon projet dès le départ et avec laquelle j’ai obtenu un contrat. J’ai également pu bénéficier du soutien financier du Microcrédit Solidaire Suisse. Sans cela, je n’aurais pas pu acquérir le matériel nécessaire l’équipement de la cuisine et à l’activité. Ce sont ces deux étapes qui me permirent de démarrer l’activité.

Quels ont été les soutiens nécessaires, stimulants, réconfortants ?
La présentation du projet à l’Antenne Région Valais romand qui m’a ensuite aiguillé vers les bons partenaires a été nécessaire. Elle a su voir ma préoccupation de réaliser une bonne cuisine pour les jeunes. Les documents fournis m’ont permis d’élaborer un budget. Suite à cela le soutien obtenu auprès du Microcrédit Solidaire Suisse a été essentiel. Etre entouré par un bon fiduciaire a également été essentiel pour la gestion des budgets et des comptes.

Etre ou devenir entrepreneur ?
On le devient. Si tu as besoin, si tu as envie et si tu crois en tes idées, ça vient. Mais il faut le réaliser de manière consciencieuse, faire une étude de marché. Avec l’idée et la volonté de faire quelque chose, à la fin, si tu y crois, tu y arrives.

 

Propos recueillis par l’Antenne Région Valais romand le 30 novembre 2016.

 

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16
F. +4127 720 60 18

www.regionvalaisromand.ch