15.02.2019La restauration garantit des emplois dans les régions de montagne

Les restaurants et les buvettes d’alpage créent des places de travail vitales dans les régions de montagne et agissent positivement contre le dépeuplement des montagnes. Ceci est d’autant plus vrai quand ils s‘approvisionnent auprès de producteurs locaux. L’Aide Suisse aux Montagnards intervient lorsque des projets durables ne peuvent pas être réalisés en montagne, faute de moyens financiers. Fidèle à ce principe, elle consacre cette année sa campagne de collecte à la thématique «A table dans les montagnes» et appelle du 4 au 16 février à soutenir les restaurateurs et les producteurs des régions de montagne.

Les restaurants de montagne attirent chaque année de nombreux hôtes des plaines. Cette activité revêt une importance vitale, tout particulièrement pour les villages de montagne éloignés des centres touristiques. Ces entreprises créent des emplois et, par conséquent, génèrent d’indispensables revenus. Ceci est d’autant plus vrai quand les denrées sont achetées auprès de producteurs locaux. «Comme tous les habitants des montagnes, les restaurateurs sont créatifs et riches en idées. Lorsque des projets durables ne peuvent pas être réalisés, faute de moyens financiers, l’Aide Suisse aux Montagnards prend à sa charge les montants manquants qui vont faire la différence», explique Regula Straub, directrice de la fondation. Au cours des cinq dernières années, l’Aide Suisse aux Montagnards a soutenu 77 restaurants tournés vers l’avenir à hauteur de plus de 8 millions de francs.

Pionnier des plantes aromatiques et médicinales en Valais

A Venthône en Valais, Maurice Masserey et son épouse Marie-Christine produisent plus de 50 variétés d’herbes aromatiques et médicinales en respectant les critères biologiques. Ils les livrent notamment à Ricola. La production est réalisée dans une installation alimentée en énergie solaire qui a été cofinancée par l’Aide Suisse aux Montagnards. Depuis peu, Maurice et Marie-Christine organisent également des visites guidées de leurs plantations pour les particuliers et les entreprises.

Un vent culinaire frais souffle en Suisse romande et dans le Lötschental

En Suisse romande, trois femmes d’exception ont réalisé leurs rêves à force de détermination et de volonté dans le domaine de la restauration et de l’accueil.

Il y a dix ans, les agriculteurs de montagne Jean-Jacques et Armelle Morier ont dû se rendre à l’évidence. Leur exploitation, avec ses vaches laitières et ses cochons, ne produisait simplement pas assez de revenus. De nouvelles idées devaient être trouvées. Armelle Morier, au bénéfice d’une formation hôtelière, a vu son projet naître lors d’une nuit d’insomnie. Elle décide alors, avec le soutien de son mari et de l’Aide Suisse aux Montagnards de transformer la porcherie de la ferme en Bed & Breakfast de cinq chambres et un grand espace séjour-salle à manger. Elle fait découvrir à ses invités ses propres productions artisanales ainsi que celles de la région.

Lina Dubied a transformé une ancienne maison paysanne dans le village jurassien de Montfaucon pour y créer une petite oasis bio: Lerestaurant «Aux Couleurs du Terroir» attenant au magasin du même nom. Le concept est simple : proposer de la nourriture certifiée BIO, 100% naturelle et privilégiant les producteurs locaux, sans renoncer à la créativité qui rend chaque plat gourmand. Avant d’en arriver là, Lina a dû affronter divers problèmes mais elle a pu les surmonter grâce à sa détermination et grâce au soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards. 

Propriétaires du Refuge du Grammont depuis un peu plus d’une année mais exploitants de l’établissement depuis 2013, Raphaëlle Herrmann et Manuel Micoli sont installés à l’année au Lac de Taney. Tous deux diplômés de l’Ecole Hôtelière de Lausanne, ils attachent beaucoup d’importance à l’accueil et au bien-être de leurs hôtes. Raphaëlle propose une cuisine avec le label Fait Maison et tous les mets sont entièrement élaborés sur place à partir de produits locaux, de saison et de produits traditionnels. Afin de mieux répondre aux besoins d’une clientèle toujours plus exigeante, le couple a pris la décision de rénover et d’augmenter le nombre de sanitaires (douches et WC) et de les rendre également utilisables en hiver (hors gel). Ces améliorations ont été réalisées grâce au soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards

Esther Bellwald, de Blatten dans le Lötschental valaisan, a déjà passé son enfance dans l’hôtel Nest- und Bietschhorn. Avec son mari Laurent Hubert, elle a repris l’établissement de ses parents en 2011. Avec le soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards, le couple a pu financer d’importants travaux de rénovation. Pour ses recettes, Laurent Hubert mise sur les produits locaux. Il récolte de nombreuses plantes aromatiques qui poussent dans les forêts environnantes et il achète sa viande directement auprès de deux exploitations biologiques dans le voisinage.

Pour des régions de montagne vivantes

En 2018, plus de 60’000 personnes ont prouvé leur solidarité avec les populations de montagne en versant 32.6 millions de francs de dons à l’Aide Suisse aux Montagnards. Ce montant exceptionnellement élevé est attribuable à l’année du 75e anniversaire de la Fondation. Au total, 567 projets issus des domaines Tourisme, Agriculture, Forêt et bois, Formation, Energie, Commerce, Santé et Aide d’urgence ont bénéficié l’année dernière d’un soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards. «Le nombre de projets soutenus montre l’importance du concept ‘’aide à l’autonomie’’ de l’Aide Suisse aux Montagnards pour lutter contre le dépeuplement des régions de montagne. Pour cette raison, nous nous réjouissons beaucoup de pouvoir continuer à cofinancer des projets enthousiasmants de personnes faisant preuve de beaucoup d’initiatives», confie Regula Straub.

 

Source et Illustration : Aide Suisse aux Montagnards, 30.01.2019

 

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16

www.regionvalaisromand.ch