Rétrocession de la taxe sur les déchets urbains

L’ARVr a piloté l’introduction de la taxe au sac dans le Valais romand et gère aujourd’hui la rétrocession intégrale de la taxe en faveur des communes. Elle assure également la coordination du groupe de travail sur les déchets urbains.

Le principe du pollueur-payeur, inscrit dans la loi fédérale, impose une taxe sur les déchets, calculée en fonction de leur quantité et payée par celui qui les jette. En Suisse, 80% des citoyens s’en acquittent déjà.

Afin de se conformer à la législation fédérale en vigueur en matière de gestion de déchets, le Valais romand a introduit la taxe au sac le 1er janvier 2018. Depuis lors, le sac taxé officiel est le seul autorisé pour les ordures ménagères dans l’ensemble des communes du Valais romand, excepté Vétroz qui a opté pour une taxe au poids. A noter que la commune de Monthey a introduit la taxe au sac le 1er janvier 2019.

Chiffres 2019

En 2019, 7 941 280 sacs ont été commercialisés sur les soixante-deux communes ayant adopté la taxe au sac. À relever que 69,48% des sacs vendus sont des sacs 35 litres, 18,75% des sacs 17 litres, 7,56% des sacs 60 litres, et 4,21% des sacs 110 litres.

Depuis l’introduction de la taxe au sac en 2018, plus de 31 millions de francs ont déjà été rétrocédés aux communes, dont 14 311 527 francs en 2019. Le montant est réparti par l’ARVr selon les tonnages de sacs annoncés pour chaque commune. En 2019, le prix moyen de la tonne est de 365 francs.

Plus d’informations pratiques sous le lien :  www.trier-pas-sorcier.ch


Début du suivi du dossier
: 2014
Etat
: en cours
Votre personne de référence
Grégory Carron Directeur
Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16

www.regionvalaisromand.ch
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok