30.01.2015Plus de la moitié des entreprises suisses jugent leurs charges administratives trop lourdes

Trop de paperasse, trop de formalités. Les entreprises suisses croulent sous les charges administratives. Elles sont 54,2% à les juger lourdes ou plutôt lourdes.

La charge administrative qui pèse sur les entreprises s'est alourdie au cours des trois dernières années, selon un sondage du SECO. Plus de la moitié des sociétés interrogées (54,2%) la jugent lourde ou plutôt lourde.

Lors de la précédente édition du sondage en 2012, 50,5% d'entre elles émettaient ce constat. A l'inverse, 45,8% des sociétés interrogées perçoivent cette charge comme faible ou plutôt faible, a indiqué le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Les domaines où la charge ressentie est la plus lourde sont les mêmes que lors du précédent sondage. Plus de la moitié des entreprises pointent du doigt les prescriptions légales en vigueur dans les domaines de l'hygiène des denrées alimentaires (63%), des projets de construction (63%) et de la formation professionnelle et de l'apprentissage (59%).

La charge administrative est également ressentie dans la présentation des comptes et la révision (54%) ainsi que pour la TVA (52%). Trois quarts des entreprises estiment en revanche que la charge est faible ou plutôt faible dans les domaines du 1er et du 2e pilier et de l'assurance-accidents/Suva.

Globalement, les entreprises souhaitent l'uniformisation et la simplification des différentes procédures, notamment grâce à la cyberadministration. De nombreuses entreprises montrent par exemple de l'intérêt pour un traitement électronique de la TVA.

L'enquête a été effectuée sur mandat du SECO par l'institut d'études de marché GfK, lequel a sondé 1809 entreprises l'automne dernier. Il s'agit de la deuxième édition du baromètre de la bureaucratie.

 

Source : ATS
Photo : Keystone

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16
F. +4127 720 60 18

www.regionvalaisromand.ch