09.05.2018Valais: 240 millions sont engagés pour soutenir le tourisme

Les entreprises touristiques valaisannes bénéficient actuellement de 205 millions de francs de prêts sans intérêt par le biais de la Nouvelle politique régionale (NPR). Ces deux dernières années, ce secteur a encore bénéficié de 34 millions provenant des fonds cantonaux d'aide, sous la forme de prêts ou de cautionnement.

Les montants des aides étatiques décernées au tourisme valaisan dépassent les 240 millions de francs a indiqué lundi le Centre de cautionnement et de financement (CCF), le bras financier de la promotion économique valaisanne, lors de la présentation de son rapport annuel. Ces soutiens proviennent de deux sources différentes, le nouveau fonds cantonal pour le tourisme et la Nouvelle politique régionale (NPR) financée conjointement par le canton et la Confédération.

25 sociétés bénéficient du fonds pour le tourisme ou du cautionnement touristique

Onze sociétés de remontées mécaniques et quatorze établissements hôteliers bénéficient du fonds du tourisme et du cautionnement touristique provenant de l’Etat du Valais. En deux ans, ces vingt-cinq sociétés ont obtenu un soutien s’élevant à 34 millions de francs, dont 24,3 millions sous la forme de cautionnement, le solde étant constitué par des prêts.

La liste des sociétés aidées par ce biais figure dans le rapport annuel du CCF. Parmi les remontées mécaniques, il y a Crans-Montana-Aminona, Vercorin, Mont-Noble, le funiculaire de Saint-Luc-Chandolin et les sociétés du Saastal, Aletsch, Belalp et Saas-Grund. Il y a aussi des entreprises touristiques majeures, comme le groupe hôtelier de la bourgeoisie de Zermatt, le Matterhorn groupe.

Des aides cumulatives

La majeure partie du soutien au tourisme passe par un autre biais, plus ancien malgré son nom que le fonds cantonal du tourisme, celui de la NPR (la nouvelle politique régionale entrée en vigueur en 2008) alimentée à la fois par la Confédération et le canton. Actuellement, 34 sociétés de remontées mécaniques bénéficient de ce coup de pouce à hauteur de 125 millions, alors que 79 hôtels ont obtenu 80,3 millions, sous la forme de prêts sans intérêt.

Les aides accordées par les différents outils de soutien peuvent se cumuler. «Le CCF cherche la meilleure recette pour les remontées mécaniques qui sollicitent un soutien», note Jacques Métrailler, le directeur du CCF. En fonction des caractéristiques de la société et de ses besoins, elle peut être orientée vers un prêt sans intérêt du NPR et/ou une aide provenant du fonds cantonal du tourisme.

107 millions d'aide aux entreprises valaisannes

Le monde touristique n’est que l’un des secteurs bénéficiant du soutien du Centre de cautionnement et de financement (CCF). 450 sociétés ont des engagements envers ce dernier ou ses partenaires pour un total de 107 millions de francs, un montant qui constitue un sommet historique.

Dans son rapport annuel, le CCF mentionne 94 entreprises bénéficiant d’un soutien cantonal en 2017, chiffre qui ne comprend pas les 142 bénéficiaires d’un cautionnement romand et les 213 sociétés bénéficiant de garanties de construction. "Les sociétés soutenues par CCF représentent plus de 1100 emplois", note Jean-Pierre Morand, président du CCF, qui ajoute que "de plus en plus d’entreprises qui vont bien, voire très bien bénéficient d’un soutien pour se développer."

Le CCF peut accorder des prêts, cautionner des crédits bancaires ou des leasings, accorder des garanties de construction ou subventionner des entreprises en prenant en charge les intérêts par exemple. Le centre apporte aussi son aide au secteur touristique ainsi qu’aux agriculteurs qui ont été touchés par le gel. Ce soutien aux victimes du gel n’a d'ailleurs été que peu sollicité ; les prêts accordés ne se montent qu’à 600 000 francs. "Les prêts proposés ne correspondent pas à la demande des agriculteurs", constate le directeur du CCF Jacques Métrailler.

Pour l’avenir, le CCF aimerait pouvoir développer l’actuel fond d’amorçage, dont le but est de venir en aide aux start-ups. Les responsables du centre financier pensent que la demande dans ce secteur va croître ces prochaines années, notamment en raison de la présence bénéfique d’une antenne de l’EPFL en Valais.

 

Source et illustration : Le Nouvelliste, 07.05.2018, Jean-Yves Gabbud  

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16
F. +4127 720 60 18

www.regionvalaisromand.ch