16.12.2019Les 25 ans de Volontaires Montagne : un pont entre la ville et la campagne

Depuis 25 ans, Volontaires montagne organise gratuitement des engagements bénévoles en montagne. Dans le cadre de cette initiative de l’Aide suisse à la montagne (ASM) et du Groupement suisse pour les régions de montagne (SAB), plusieurs milliers d’heures de travail sont effectuées chaque année en faveur des régions de montagne. Lors d’une manifestation au Musée alpin suisse à Berne le 11 décembre, des représentants de ces organisations ainsi que du monde politique ont souligné l’importance de l’initiative pour combler le fossé entre villes et campagnes. La manifestation a été organisée à l’occasion de la Journée internationale de la montagne, dont le but est de contribuer à une meilleure compréhension de ces régions.

Le projet Volontaires Montagne a été lancé en 1994 en Suisse allemande pour soutenir les populations de montagne et contribuer à l’échange entre villes et campagnes. Au cours du dernier quart de siècle, de nombreuses communes, organisations et particuliers ont profité de cet élan de solidarité. De plus, l’initiative a permis à d’innombrables personnes et groupes de mieux connaître les défis des régions de montagne et de soutenir la population locale. Les engagements durent une, voire plusieurs semaines. Ils visent notamment à entretenir les paysages ruraux et à renouveler des infrastructures telles que des sentiers pédestres et des bâtiments agricoles. Parmi les participants figurent des groupes d’apprentis et d’élèves, des employés, des retraités et d’autres bénévoles. En Suisse romande, Volontaires Montagne est actif depuis 2017. Dans cette partie du pays, on constate un véritable engouement pour l’engagement bénévole en montagne. De ce fait, la demande des entreprises et organisations romandes n’a cessé d’augmenter. En 2019 seulement, 41 groupes totalisant plus de 500 volontaires ont soutenu 32 projets pour près de 1'300 jours de bénévolat. Pour l’ASM et le SAB, le développement de Volontaires Montagne en Suisse romande constitue une priorité stratégique. Alain Peter, coordinateur en Suisse romande, déclare : «Les perspectives sont prometteuses pour faire avancer Volontaires Montagne ces prochaines années. Pour 2020, plus de 20 chantiers attendent déjà des vocations.»

Soutenir des projets novateurs

La manifestation au Musée alpin lors de la Journée internationale de la montagne a constitué un moment fort du jubilé de Volontaires Montagne. Environ 90 personnes ont participé à l’événement. Sous la forme d’une rétrospective, les présentations ont abordé quelques projets concrets réalisés au cours de ces dernières années avec l’aide de Volontaires Montagne. Lancée dans le canton de Glaris, une offre touristique novatrice faisant recours aux chèvres pour porter les bagages des randonneurs en est un exemple. Monika Strinimann, responsable de projet auprès de l’organisation d’entraide Adra, a quant à elle souligné l’importance de Volontaires Montagne pour aider les personnes en détresse. En collaboration avec Volontaires Montagne, Adra propose chaque année à des groupes de jeunes un travail bénévole de plusieurs semaines en montagne. Cette offre connaît une popularité croissante.

Combler le fossé entre villes et campagnes

Dans le cadre de l’événement, une table ronde consacrée au sujet actuel du fossé entre villes et campagnes a été organisée. Pour Thomas Egger, directeur du SAB, le plus grand défi pour la cohésion de la Suisse réside dans le manque de compréhension pour les défis spécifiques des régions de montagne. Dans ce contexte, Volontaires Montagne, au-delà de son utilité économique concrète, est susceptible de créer un lien durable, en particulier auprès des nombreux jeunes issus des espaces urbains qui s’engagent en montagne. Kurt Zgraggen, responsable projets et partenariats auprès de l’ASM, souligne l’importance des émotions et des expériences qui favorisent l’attachement émotionnel aux régions de montagne. «L’engagement bénévole est une expérience marquante qui offre à la Suisse urbaine, en pleine croissance, la possibilité de connaître le pays dans toute sa diversité.» Ainsi chaque bénévole de Volontaires Montagne devient ambassadeur de ces régions et bâtisseur de ponts entre la montagne et la vallée. Alec von Graffenried, maire de la ville de Berne, estime que le clivage ville-campagne est aujourd’hui l’une des principales lignes de fractures politique et sociale de la Suisse : «Il y a un décalage, un manque de compréhension à l’égard des conditions dans les campagnes.» Il serait dès lors essentiel d’élargir encore davantage les projets qui offrent aux gens la possibilité de changer de perspective. Urs Kiener, président de la commune rurale d’Hergiswil (LU), a quant à lui évoqué les nombreux liens qui unissent villes et campagnes, dans l’intérêt des deux parties. C’est notamment la demande croissante de produits régionaux, dans le contexte de la tendance vers plus de durabilité, qui permettrait de rapprocher habitants des campagnes et citadins.

Élargir et professionnaliser l’offre

Au cours des dernières années, le travail bénévole en montagne a connu un succès grandissant. A l’occasion des 25 ans de Volontaires Montagne, le SAB et l’ASM se sont fixés l’objectif de continuer à développer et à renforcer le projet. Les priorités stratégiques sont notamment l’élargissement de l’offre sur tout le territoire, la plus grande prise en compte des demandes et besoins spécifiques des participants et l’augmentation de la visibilité. Dans cette perspective, Volontaires Montagne continuera à s’engager de manière concrète afin de contribuer à une meilleure compréhension des besoins des régions de montagne.


Source : Communiqué de Presse, SAB, 12.12.2019
Illustration : © davidschweizer.ch

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16

www.regionvalaisromand.ch
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok