08.01.2021L’Office fédéral de l’énergie a décerné le Watt d’Or 2021, le prix suisse de l’énergie

Hier soir, le 7 janvier 2021, l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) a décerné pour la quatorzième fois le Watt d’Or, le prix suisse de l’énergie. L’édition 2021 distingue les lauréats suivants: Adaptricity AG (catégorie Technologies énergétiques), le fournisseur d’électricité Romande Énergie en collaboration avec ABB Suisse (catégorie Énergies renouvelables), Hydrospider AG en collaboration avec Hyundai Hydrogen Mobility AG, H2 Energy AG et l’association Mobilité H2 Suisse (catégorie Mobilité économe en énergie), Mettiss AG en collaboration avec Beat Kegel ainsi que Umwelt Arena Schweiz en collaboration avec l’architecte René Schmid (tous deux dans la catégorie Bâtiments et espace). Le trophée du Watt d’Or – en forme de boule de neige – est décerné aux vainqueurs par un éminent jury, présidé pour la dernière fois par Madame Pascale Bruderer, ancienne Conseillère aux États.

Des entreprises et des hautes écoles suisses innovantes misent aujourd'hui déjà avec succès et détermination sur l'avenir énergétique. Afin de récompenser leurs prestations exemplaires, l'OFEN a créé le Watt d'Or, label de l'excellence énergétique, décerné pour la première fois en 2007. L'objectif de cette distinction est de faire connaître des prestations exceptionnelles dans le domaine de l'énergie et d'inciter les milieux économiques et politiques, mais aussi le grand public, à découvrir les atouts de technologies énergétiques prometteuses.

Purement honorifique, le Watt d'Or n'est pas doté. Fin juillet 2020, pas moins de 64 dossiers avaient été déposés pour le Watt d'Or 2021. Ces projets ont été évalués par un comité d'experts qui en a retenu 24 pour la phase finale. Présidé pour la dernière fois par Pascale Bruderer, le jury a ensuite désigné les vainqueurs dans les quatre catégories. Cette année, il y a deux lauréats dans la catégorie Bâtiments et espace.

Lauréats du Watt d'Or 2021

Stop au gaspillage de l'électricité - Grâce à Adaptricity, les réseaux de distribution sont prêts en vue d'un avenir énergétique neutre pour le climat et misant sur les énergies renouvelables.

La voie vers la neutralité climatique en Suisse passe par une forte électrification, une décentralisation et aussi par une numérisation croissante du système d'approvisionnement en énergie. Les réseaux de distribution jouent un rôle important. Le réseau de transport principal avec les grandes centrales électriques y est «lié», mais aussi de plus en plus d'installations photovoltaïques, de stations de recharge pour véhicules électriques et de pompes à chaleur, sans oublier les prises de courant des consommateurs finaux. Jusqu'à présent, la solution classique passait par l'expansion constante et coûteuse des réseaux de distribution. Adaptricity, une spin-off de l'EPFZ, propose une meilleure solution, moins chère et plus sûre. Grâce à ses solutions logicielles, elle apporte des réponses intelligentes pour la planification et la surveillance transparente des réseaux et prépare les réseaux de distribution à un avenir énergétique neutre pour le climat et misant sur les énergies renouvelables.

Une source d'énergie au cœur des Alpes - Ce lac de retenue dans les Alpes est aussi un parc solaire.

Au sommet des Alpes suisses, l'atmosphère est moins dense, le rayonnement solaire plus élevé et la neige reflète la lumière en hiver: des conditions idéales pour la production d'électricité d'origine solaire, surtout en hiver. L'entreprise d'approvisionnement en énergie Romande Énergie met à profit ces conditions favorables pour développer sa production d'électricité renouvelable et faire avancer la stratégie énergétique de la Suisse. Le lac des Toules en Valais accueille ainsi désormais le premier parc solaire flottant en milieu alpin, à 1800 mètres d'altitude. En plus de l'énergie issue de la force hydraulique, le lac fournit désormais de l'électricité d'origine solaire. En collaboration avec ABB Suisse, Romande Énergie a réussi à résoudre les nombreux problèmes techniques liés aux conditions régnant à cette altitude. Le succès de ce parc unique au monde est tel que d'autres entreprises d'approvisionnement en énergie en Suisse et à l'étranger s'y intéressent déjà.

Un cycle de l'hydrogène renouvelable pour le trafic de poids lourds - Un réseau d'entreprises s'engage pour la neutralité climatique du trafic de poids lourds en Suisse.

Une chose est sûre : l'hydrogène jouera un rôle important en vue d'un approvisionnement en énergie neutre sur le plan climatique au niveau mondial. Ce n'est pas pour rien que de nombreux pays ainsi que l'Union européenne définissent des stratégies globales pour le développement de l'hydrogène. Il ne s'agit pas seulement de questions de sécurité d'approvisionnement sans émission de CO2, mais aussi d'un marché de plusieurs milliards d'euros pour l'hydrogène et d'autres technologies respectueuses du climat. Grâce à un projet unique au monde, la Suisse se classe parmi les pays les plus en avance. Hydrospider AG, Hyundai Hydrogen Mobility AG, H2 Energy AG et l'association Mobilité H2 Suisse développent en Suisse le premier cycle commercial d'hydrogène renouvelable au monde. Ce réseau d'entreprises fortement engagées oeuvre à faire progresser en parallèle l'offre et la demande d'hydrogène renouvelable, sans aide publique. Le modèle commercial comprend des camions à hydrogène, des stations-service à hydrogène ainsi que la production d'hydrogène renouvelable et la logistique correspondante. On compte actuellement une cinquantaine de camions à hydrogène en Suisse et ils devraient bientôt être plus d'un millier. Les pays étrangers suivent ce projet avec beaucoup d'intérêt.

  • Catégorie Bâtiments et espace : Mettiss AG et Beat Kegel

Beat Kegel a du flair pour la physique - En collaboration avec Beat Kegel, la société Mettiss AG a rénové un immeuble de bureaux des années 60, faisant d'un gouffre énergétique une maison passive grâce à une planification intelligente.

La plupart des vieux immeubles de bureaux en Suisse sont des gouffres énergétiques. Les rénovations énergétiques coûtent cher, durent souvent longtemps et les maîtres d'ouvrage sont désorientés par la technique du bâtiment complexe. À Saint-Gall, un immeuble de bureaux des années 60 fraîchement rénové dissipe ces craintes. Le concept énergétique développé par Beat Kegel y a été mis en œuvre en collaboration avec Mettiss AG, une société immobilière de Saint-Gall. La rénovation a été rapide et peu coûteuse et le bâtiment satisfait aisément aux critères d'une maison passive, notamment grâce à un système low-tech peu onéreux de ventilation et de chauffage avec des éléments d'allège préfabriqués et à une aération en réseau au niveau des portes. Le nouveau locataire, en l'occurrence l'Université de Saint-Gall, est très satisfait du climat intérieur et des coûts énergétiques. Le concept de Beat Kegel pourrait faire école pour la rénovation d'autres immeubles de bureaux ainsi que la construction de logements et de nouveaux bâtiments.

L'autosuffisance énergétique en réseau ou l'alliance du cœur et de la raison - Le lotissement de Männedorf est un projet phare sur le plan écologique et économique.

Dans leur nouveau lotissement de Männedorf, Walter Schmid, pionnier de l'énergie et président de la fondation Umwelt Arena Schweiz et son fils, René Schmid, architecte (René Schmid Architekten AG à Zurich) misent sur l'autosuffisance énergétique en réseau. L'ensemble des besoins énergétiques annuels du lotissement sont couverts par des installations photovoltaïques en façade et sur les toits et par des éoliennes. Les bâtiments ne sont cependant pas autonomes sur le plan énergétique, mais sont raccordés au réseau d'électricité et de gaz. La moitié de l'énergie produite est consommée directement sur place par les habitants. L'excédent est transporté via le réseau d'électricité jusqu'à une installation Power-to-Methan où il est transformé en gaz renouvelable. Ce dernier est ensuite stocké dans le réseau de gaz et remis à la disposition des immeubles de Männedorf en hiver pour produire de l'électricité et de la chaleur. Le stockage saisonnier de l'énergie produite s'effectue donc par le biais des réseaux interconnectés. Ce concept permet non seulement un approvisionnement en énergie entièrement renouvelable et neutre en CO2, mais il contribue également activement à réduire la pénurie d'électricité en hiver.

Portraits des projets gagnants

Découvrez plus de détails sur les projets gagnants, en cliquant sur leurs portraits.


Source et illustration : Office fédéral de l'énergie, communiqué de presse, 7 janvier 2021

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16

www.regionvalaisromand.ch
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok