07.12.2020Projet de Parc naturel régional autour de la Vallée du Trient : 82 propositions ont été déposées

Les citoyennes et citoyens de la Vallée du Trient avaient trois mois pour proposer leurs idées pour modeler leur parc naturel régional. Les responsables du projet se réjouissent de la participation citoyenne, malgré quelques idées utopiques. Premières esquisses: les villages d'altitude sont plus enclins à aller de l'avant dans ce projet.

Ça y est, la boîte à idées pour le développement du parc naturel régional autour de la Vallée du Trient a été ouverte. A l'intérieur: 82 projets, certains très concrets, d'autres un peu utopiques. Les habitantes et les habitants des 7 communes concernées, Saint-Maurice, Evionnaz, Vernayaz, Salvan, Finhaut, Trient et Martigny-Combe avaient jusqu'à la semaine dernière pour faire des propositions pour le projet de parc naturel.

La participation a été à la hauteur, selon les deux co-présidents du comité de pilotage, d'autant que les quatre thèmes qui avaient été fixés, c'est-à-dire la biodiversité, l'économie, la gouvernance et la sensibilisation, ont été traités de manière relativement égale. "Il y a évidemment un peu de tout, réagit l'un des deux co-présidents du comité de pilotage, Florian Piasenta, également président de Salvan.  Mais je tiens à remercier chaque personne qui a participé à cette démarche."

Les groupes d'intérêts n'ont pas accaparé la parole

Point à ne pas négliger non plus, la participation a réellement été citoyenne. "Non, il n'y a pas de groupes d'intérêts ou d'organisations qui ont profité, au sens négatif du terme, de cette boîte à idées, analyse l'autre co-président du comité de pilotage, Emmanuel Revaz. L'essentiel vient de la population." Quelques suggestions seulement émanent d'organisations de protection de l'environnement, par exemple. "Ces propositions sont vraiment mineures en quantité", ajoute le député écologiste.

Reste maintenant à étudier chaque idée, faire le tri et mettre en application celles choisies. Le dossier complet sera ensuite déposé au Canton au printemps prochain. Celui-ci portera la candidature du projet auprès de la Confédération. Pour finir, les citoyennes et citoyens des sept communes devront voter sur l'objet. Ce devrait être en 2024. En attendant, les premiers budgets sont débloqués au niveau régional. "Pour 2021, nous allons sortir quelque 70'000 francs et commencer à développer un projet fédérateur, commun à toutes les communes, explique le libéral radical Florian Piasenta. Par la suite, chaque projet devra faire l'objet d'un financement indépendant." A noter que le parc en lui-même devrait être financé en même temps par la Confédération, le Canton et les Communes.

Des communes du haut plus favorable que celles de la plaine

Même si le point final du projet de parc dans son ensemble est loin d'être inscrit, les premières esquisses du projet sont désormais connues. "Nous avons des réactions très disparates, raconte le président de Salvan. Peut-être que les villages en altitudes sont plus enclins à aller de l'avant que les autres. Mais globalement, nous avons eu un excellent retour."

A noter que le comité de pilotage se met désormais à la recherche d'une personne responsable de la gestion opérationnelle du parc naturel régional de Vallée du Trient. L'engagement devrait se faire d'ici la fin de l'année 2021.


Source : Rhône FM, Diana-Alice Ramsauer, actualités, 07.12.2020

En savoir plus

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16

www.regionvalaisromand.ch
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok