06.05.2021Le projet WIWA s'étend au Valais francophone sous l'impulsion de l'Antenne Région Valais romand

Porté par l’Antenne Région Valais romand (ARVr), le programme de développement WIWA s’étend dans le Valais romand. Ce programme, né dans le Haut-Valais, vise à renforcer la visibilité du Valais en tant que lieu de travail et de vie. En collaboration avec le Service cantonal de l’économie, du tourisme et de l’innovation (SETI), les communes du Valais romand, les porteurs du projet haut-valaisan et différents partenaires, l’ARVr ouvre une nouvelle voie au développement régional.

Lancé en 2018 par l’organisme Regions- und Wirtschaftszentrum Oberwallis AG (RWO AG), en collaboration avec des entreprises du Haut-Valais, les communes, la Chambre valaisanne du tourisme, Valais Wallis Promotion et Business Valais, le projet WIWA est né pour répondre aux besoins liés à la croissance dynamique du Haut-Valais. Ce programme soutient le recrutement de spécialistes étrangers - indispensables au développement de certains secteurs - grâce à des mesures prises dans des domaines tels que la garde d’enfants, l‘information, le marketing régional ou l‘intégration. Le Valais romand connaît également une croissance économique importante, dans les secteurs des services notamment, mais aussi dans les technologies de l’information, des sciences de la vie, de l’innovation et de l'industrie. Le moment est donc bien choisi par l’ARVr pour implanter l’expérience haut-valaisanne dans la partie francophone du canton.

Une expérience unique pour le Valais

Dans une dynamique de partage d’expérience, l’ARVr et l’équipe du projet WIWA vont collaborer et joindre leurs compétences pour positionner le Valais - dans son ensemble - comme un lieu de travail et de vie attrayant. Grégory Carron, directeur de l’ARVr, est convaincu par ce modèle : « Nous devons placer le canton du Valais sur le radar de toutes celles et ceux qui souhaitent allier vie professionnelle et lieu de vie agréable. Élargir le projet WIWA au Valais romand permettra d’unir les forces au niveau cantonal et ainsi, d’augmenter l’impact des mesures mises en oeuvre. »

A l’écoute des entreprises

Le développement de ce projet dans le Valais romand est soutenu par l’ensemble des communes, plusieurs entreprises et industries ainsi que Business Valais. Le premier pas de ce vaste programme sera de rencontrer les entreprises intéressées afin d’identifier leurs priorités. Grégory Carron se réjouit de cette opportunité pour le tissu économique régional : « Ce programme de développement permet non seulement d’ouvrir la réflexion sur les besoins réels des entreprises et des spécialistes suisses et étrangers, mais aussi de mettre en valeur les qualités de vie offertes par le canton. » Une double mission que l’ARVr et ses partenaires s’engagent à relever avec enthousiasme et professionnalisme.

L’IDIAP nous partage son point de vue

Pas de Valais technologique sans Valais cosmopolite !

« Depuis quelques années, le Valais ambitionne d’être reconnu en tant que région innovante et technologique. Cette vision est légitime et notre canton a les moyens de construire sur ses acquis et ses nombreux atouts. Des instituts de recherche reconnus, des écoles très performantes et des entreprises de pointes en sont les fondamentaux. Pour continuer à développer cet écosystème, les forces vives endogènes ne suffisent pas : il faut attirer des talents étrangers et créer un environnement supranational, multiculturel - source d’innovation - afin d’être plus compétitifs. À terme, ce terreau international et cosmopolite attirera, de façon naturelle, d’autres talents et investisseurs étrangers. Bien évidemment, ceci ne peut être réalisé qu’en mettant en place des conditions-cadres efficientes. À l’Idiap, nous employons 147 personnes, issues de 30 nationalités, dont seulement 58 Suisses. Convaincus par ce modèle, nous saluons avec enthousiasme le développement du projet WIWA dans le Valais romand.Avec son homologue haut-valaisan, il constitue l’une des clés de la construction du Valais technologique. »

François Foglia est directeur adjoint de l’Idiap, institut de recherche basé à Martigny. L’Idiap est reconnu comme l’un des spécialistes mondiaux de l’intelligence artificielle depuis 1991.


Légende :  de gauche à droite : Grégory Carron, directeur de l'ARVr ; Martine Plomb, cheffe de projets à l'ARVr ; Tamar Hosennen, directrice du RWO AG ; Marc Franzen, chef de projets au RWO AG.

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16

www.regionvalaisromand.ch
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok