29.11.2012Le Valais a son Observatoire du tourisme

«L’Observatoire du tourisme permet de savoir sur quel marché il faut investir. Il permet d’analyser les habitudes de nos hôtes, de connaître leur mode de déplacement, leurs besoins, leurs attentes... et donc d’y répondre au mieux»

a expliqué le 27.11.12 le conseiller d’Etat Jean-Michel Cina, lors de la présentation des premiers documents issus du travail de l’Observatoire valaisan du tourisme.

Jusqu’ici, le Valais n’avait qu’une vision très partielle de ce qui se passe sur son marché touristique. Il est très difficile, par exemple, de connaître le nombre de nuitées réellement réalisées dans certaines  stations parce que les taxes de séjour sont facturées sur une base forfaitaire. On y verra donc plus clair.


Les touristes indiens
En plus d’un inventaire complet du tourisme valaisan et des chiffres  concernant les remontées mécaniques, l’Observatoire a réalisé deux études de tendances du marché. L’une est consacrée à la Pologne, l’autre à l’Inde. A la lecture de ce dernier document, on apprend que le sous-continent apporte à la Suisse 460000 nuitées, ce qui en fait notre onzième marché. Un marché qui est en forte croissance, mais qui ne concerne que marginalement le Valais. L’étude explique les raisons de cette situation et fournit des pistes pour corriger le tir.

L’analyse des trends «L’Observatoire du tourisme permet aussi d’analyser les trends. Par  exemple, si nous perdons des clients provenant d’un pays particulier, nous pouvons en connaître les raisons», déclare Jean-Michel Cina.


Des données précieuses
Pour l’instant, l’Observatoire analyse le marché touristique grâce à une foule de données. Elles proviennent aussi bien des services de l’Etat du Valais, de l’Office fédéral de la statistique, de la coopérative CITI qui compile des informations sur les activités de la para-hôtellerie, mais aussi de la Coop et de la Migros. Grâce aux nombres de tickets de caisse enregistrés dans les points de vente en station des deux géants de l’alimentation, on peut  obtenir de précieuses indications sur la fréquentation. Il en va de même avec les données fournies par les stations d’incinération.

Suivre le client à la traceL’Observatoire veut aller plus loin. Des discussions sont actuellement menées avec Swisscom pour pouvoir obtenir les informations, anonymisées, sur les usagers du réseau mobile et sur le roaming. «On pourra alors savoir en temps réel combien de Bâlois se trouvent à Zermatt ou à Verbier.»

Les coûts et les infos
Le lancement de l’Observatoire du tourisme a été décidé par le Conseil d’Etat à la fin 2011. Un mandat a été donné à l’Institut du tourisme de la HES-SO Valais. Pour l’année de lancement, un budget de 1,1 million a été accordé. Pour la  suite, l’Observatoire devrait coûter entre 800 000 et 900 000 francs par an. Les publications de l’Observatoire sont disponibles sur le sitewww.tourobs.ch.

 

Source : Le Nouvelliste du 28.11.12
Journaliste :
Jean-Yves Gabbud


 

Antenne Région Valais romand
Centre de développement régional
Centre du Parc
Rue Marconi 19
1920 Martigny
T. +4127 720 60 16
F. +4127 720 60 18

www.regionvalaisromand.ch